Votre navigateur est trop ancien pour afficher correctement ce site. Ceci en est la version simplifiée.

ETE : Evolution Théorique et Expérimentale

 

L’écologie et l'évolution des interactions hôtes-parasites sont indissociables et nous les étudions en adoptant à la fois une démarche théorique et une démarche expérimentale.

Les questions principales auxquelles nous tentons de répondre concernent l'évolution des traits d'histoire de vie des hôtes et de leurs parasites. Nos approches expérimentales vont de la caractérisation des effets phénotypiques de mutations ponctuelles jusqu'à la caractérisation d'effets phénotypiques complexes. Nous développons aussi des approches mathématiques mettant en jeu des modèles conceptuels ou des modèles plus appliqués pour analyser des données.

Les systèmes expérimentaux utilisés au sein de l’équipe sont des microsporidies infectant des moustiques, des bactériophages, des virus de plantes (en lien avec le laboratoire BGPI) et des artémies (en lien avec le laboratoire CEFE).

L’équipe effectue aussi des analyses de données cliniques et épidémiologiques provenant de maladies infectieuses humaines telles celles causées par les virus de l’immunodéficience humaine (VIH), de la dengue, de l’hépatite C (VHC) et les papillomavirus humains (HPV). Nous nous intéressons en particulier aux phylogénies provenant de données de séquence virales.

Enfin, l’équipe développement des modèles conceptuels afin d’étudier la dynamique et l’évolution des parasites, en particulier de leur virulence. Ces modèles se fondent le plus souvent sur des systèmes dynamiques décrivant l’épidémiologie ou la dynamique intra-hôte des parasites.

Les membres de l'équipe ont été, ou sont encore, impliqués dans toute une variété de projets (voir pages individuelles).

Nos publications

Membres de l'équipe