Votre navigateur est trop ancien pour afficher correctement ce site. Ceci en est la version simplifiée.

Mircea SOFONEA a le plaisir de vous convier à sa soutenance de thèse qui aura lieu le jeudi 14 septembre 2017 à 14:00 à l'Amphithéâtre des Plantes du Centre IRD de Montpellier (911 Avenue Agropolis - 34394 - Montpellier), intitulée

Évolution de la virulence et infections multiples

 

Le jury sera composé de :
M. Yannis MICHALAKIS, CNRS, Directeur de thèse
M. Samuel ALIZON, CNRS, Co-directeur de thèse
Mme Ophélie RONCE, CNRS, Examinateur
Mme Elisabeta VERGU, INRA, Examinateur
M. Fabrice VAVRE, CNRS, Examinateur
M. Bernard CAZELLES, ENS/UPMC, Rapporteur
M. Amaury LAMBERT, Collège de France/UPMC,Rapporteur


Résumé :
Au sein des populations naturelles d'êtres vivants circulent une diversité de parasites, qu'il s'agisse de plusieurs espèces, souches ou plus généralement types. Si certains modèles d'épidémiologie évolutive intègrent déjà le polymorphisme des parasites, rares sont ceux pour lesquels la dynamique épidémiologique dépend de la croissance intra-hôte et des interactions que les parasites entretiennent lorsqu’ils infectent le même hôte. Les complexité combinatoire et dynamique explique pourquoi il n'y a pour l'heure pas de prédiction générale de l'évolution de la virulence dans de tels contextes d'infections multiples. À la recherche d'une tendance générale d'évolution de la virulence, nous modélisons chaque niveau de dynamique sur lequel l'évolution des parasites repose. En particulier, nous étudions explicitement les interactions et l'issue de la compétition au sein des hôtes, les dynamiques épidémiologique et enfin adaptative. Sur l'exemple des infections chroniques causées par des micro-parasites transmis horizontalement, nous employons les approches propres aux systèmes dynamiques et aux probabilités pour emboîter cette suite de dynamiques afin d'en explorer les conséquences évolutives. Nous définissions notamment le concept de patron d'infection, à savoir l'ensemble des issues intra-hôte associées à chaque configuration d'inoculation et décrivons cinq patrons jusqu'ici non décrits, lesquels échappent à la dichotomie classique entre super- et coinfection. Cette typologie nous permet par la suite d'envisager l'évolution de la virulence dans un cadre général. Nous observons en particulier une inéluctable mais bornée croissance évolutive de la virulence.

Mots-clés : interactions intra-hôte, polymorphisme, coinfection, superinfection, patron d'infection, adaptation